Pâtisserie

Bogato

Bogato

Cette pâtisserie située dans l’avenue Prince Hinoi de Papeete est nouvelle sur le marché polynésien. En effet, elle s’est implanté il y a quelques mois de cela et fait déjà parlé d’elle. J’ai donc eu envie de gouter à leurs gâteaux alliant esthétique et professionnalisme.

 

Voici ma commande : 

Pâtisserie #1 : ChouChou Vanille-Pecan (500xpf) :

Il s’agit de plusieurs choux façonnés sous forme d’éclair fourré à la crème Vanille avec des noix de pécan et du sucre glace. La pâte à choux était bien moelleuse avec une petite touche craquante grâce au craquelin qu’il y avait sur le dessus. La crème à la vanille était délicieuse et très légère. Quant au noix, ils apportaient un supplément de texture non négligeable. On sentait aussi des notes de caramel très léger en bouche mais très gourmand également. Peut-être était-ce du sirop d’érable mais ça reste à vérifier. Le tout était très peu sucré ce qui était agréable. Une belle réussite !

Pâtisserie #2 : Mille-feuilles chocolat-vanille (500 xpf) :

Ce mille-feuille se compose de 2 tranches de pâte feuilletée renfermant deux crèmes montées au chocolat et à la vanille. Le reste de crème au chocolat était poché sur le dessus en guise de décoration. Sa forme rectangulaire, nette et précise m’a bien plu. La pâte était très très bonne c’est-à-dire qu’elle était superbement feuilleté et légèrement caramélisé. La crème vanille, moins présente que la crème chocolat amenait une pointe de douceur au gâteau. Cependant, bien que la décoration soit maligne, je trouve qu’il y avait un peu de trop de crème par rapport au feuilletage. Ce n’est qu’un petit détail car ce mille-feuille au chocolat était vraiment bon. De plus, le goût me rappelait la saveur de la glace à l’italienne choco-vanille de mon enfance. Miam ! Un dessert pas trop sucré qui reste très gourmand.

Prix Total pour ces 2 pâtisseries : 1090 xpf

L’avis de mon invité du jour : 

« J’ai voulu tester le BiG MaK aux fruits rouges. Ce macaron de couleur rouge vif se compose de deux grandes coques de biscuit, de crème légère à la vanille, de fruits rouges frais (mûre, framboise et fraise) ainsi que d’un  confit aux fruits rouges. Dans l’ensemble il y avait un bon équilibre de saveurs. Les fruits frais apportaient ce côté acidulé et juteux et la crème venait lier le tout. Heureusement car la pâte à macarons est généralement toujours trop sucrée, et celle-ci ne manqua pas à la règle. L’essentiel est de trouver un juste équilibre entre la crème et cette coque riche en sucre. Ce dessert était également décoré d’une jolie fleur en pastillage (qui ne se mange pas), de brisures de fraises, de framboises fraiches et d’une mini gousse de vanille. Un BiG MaK bien réalisé. »

Bilan global : Un beau travail de professionnel. On remarque en effet le côté exigeant du pâtissier à travers ces pâtisseries bien maîtriser aux saveurs simples et efficaces. Bravo !

Ma note : 😉+

Grille d’évaluation : +/-

Excellent 😀 / Très bon 🙂 / Bon 😉 / Assez bon :/ / A revoir 😦

 

 

Pâtisserie

La margoulette gourmande

La margoulette gourmande 

Une nouvelle pâtisserie s’est implanté à Arue il y a quelque temps maintenant. Son nom, la margoulette gourmande. Son style, simple et ultra girly. Très curieuse, je me suis donc rendu sur ce lieu gourmand et plein de charme.

 

Voici ma commande :

Pâtisserie #1 : le Palais royal (600 xpf) :

Ce gâteau très connu des amateurs de pâtisserie a été revisité de façon individuelle et aérienne.  Il se compose ici d’un biscuit/gâteau au chocolat surmonté d’une couche de pralinée-feuillantine-chocolat au lait puis d’une mousse au chocolat noir sur laquelle se trouve une meringue à l’italienne saupoudrée de cacao. Le tout est décoré de noisettes concassés (pour le contour) et de petites perles de sucre (sur le dessus). J’ai trouvé le biscuit chocolat du fond sec mais heureusement qu’il y avait la mousse au chocolat pour contrebalancé tout ça. Cette dernière était bien chocolatée pour ce qui aime. La couche feuillantine-pralinée et chocolat, en revanche n’apportait pas la gourmandise et le contraste que j’attendais de ce gâteau, elle était très discrète au palais. La meringue du dessus, très visuelle, apportait de la hauteur à ce gâteau et pas trop de sucre. C’était une idée plutôt astucieuse je trouve. Ce que j’ai moins apprécié c’était ces petites perles de sucres qui cassaient presque les dents et qui n’apportaient rien à la préparation visuellement et gustativement. Globalement ce palais royal correspondait à ce que je m’attendais au niveau des saveurs avec quelques bonnes choses et quelques petits bémols. C’est tout de même un bon et beau dessert pour les fans de chocolat !

Pâtisserie #2 : La bella Senorita (650 xpf) :

C’est la pâtisserie que j’ai préféré chez la margoulette gourmande. Cette tarte se compose d’une pâte sucrée avec une crème d’amande citronnée, d’une crème pâtissière (ou d’une crème plus légère) à la pistache, surmontée de morceaux de fraises fraîches et de quelques petites brisures de meringues. C’est un dessert qui fonctionne bien car le mélange fruits rouges et pistache est une association gagnante, bien connue des pâtissiers. La pâte était fine et blanche mais ça ne m’a pas trop dérangé car elle était quand même cuite. Le fonçage et la cuisson de cette pâte reste quand même à revoir en ce qui me concerne. La crème d’amande citronnée venait donner un peu plus de mâche à cette tarte et réveiller le tout grâce à la présence de zestes de citron. La crème pistache quant à elle avait une texture agréable. On sentait bien ce fruit sec sans qu’il ne soit trop fort en bouche. Il y avait également un bel équilibre entre la fraise et la crème. Il est vrai néanmoins, que j’ai une préférence pour les fraises coupées plus grossièrement mais le tout restait frais et léger. L’ensemble était mignon mais un peu juste en quantité selon moi (par rapport au prix). Une jolie tarte alliant fraîcheur et légèreté !

L’avis de mon invité du jour :

« J’ai choisi la praline. Cette pâtisserie se compose d’une pâte sucrée sur laquelle est déposé une ganache au chocolat noir. Au-dessus se trouve une compote de mangue surmontée de ce que je pense être une crème praliné (en me fiant à la description). La pâte sucrée était fine voir trop fine pour moi. Elle était tout de même craquante bien qu’un peu pâlotte. La ganache au chocolat était bien chocolatée et bien réalisée. En ce qui concerne le confis de mangue, il manquait d’acidité, je n’arrivais pas à retrouver le goût du fruit en question. Pour ce qui est du crémeux, il était bon, léger mais très discret niveau praliné. Le tout était un peu brouillon, je trouve que les mélanges n’allaient pas ensemble et que bien que ce dessert était très peu sucré, je n’arrivais pas à distinguer les saveurs. Point positif, la décoration était très mignonne et girly. Il y avait un beau travail à la poche pour la crème, des noisettes torréfiées ainsi que des points de coulis de mangues saupoudré de cacao. Un beau dessert qui me laisse perplexe. »

Prix Total pour ces 2 pâtisseries : 1250 xpf

Bilan global : Une charmante devanture avec une pâtissière très accueillante qui propose de jolies pâtisseries (un peu chères par rapport à la quantité) et manquant légèrement de techniques d’exécution. C’est tout de même une bonne adresse pour déguster des douceurs prises sur place ou à emporter.

Ma note : 😉 –

Grille d’évaluation : +/-

Excellent 😀 / Très bon 🙂 / Bon 😉 / Assez bon :/ / A revoir 😦

 

 

Pâtisserie

Les rêves de Lucie

Les rêves de Lucie

Cette nouvelle pâtisserie se situe en plein centre-ville de Papeete. Elle propose des douceurs à la fois chics et colorées qui donnent l’eau à la bouche. J’ai donc voulu tester cette adresse très prometteuse.

Voici ma commande : 

Pâtisserie #1 : Choux passion amande (550 xpf) :

Ce dessert se compose d’un chou enrobé de chocolat coloré en rose foncé. Il est fourré d’une crème pâtissière et surmonté d’une mousse ou ganache à la passion. Le tout décoré de 3 pousses d’herbes fraîches. L’aspect de cette pâtisserie était magnifique, très bien pensé avec de jolies couleurs « punchy ». Pour le goût c’est une autre histoire. On s’attend à manger quelques choses de délicieux vu la promesse visuelle du produit or il y avait quelques petits bémols. Le chou était correct mais la crème pâtissière intérieure était granuleuse au lieu d’être onctueuse. En ce qui concerne le travail de la poche à douille, il n’y avait rien à dire. La crème du dessus d’une belle couleur jaune vif était joliment dressée, cependant je n’ai pas identifié le gout du fruit de la passion avant d’avoir lu l’intitulé de ce dessert. Pour ce qui est de l’enrobage chocolat coloré en rose, le visuel rendait bien mais du coup, on s’attendait à ce que les parfums soient fruités, ce qui n’était pas le cas. Pour conclure je dirais que les saveurs étaient un peu confuses et qu’il y avait une quantité excessive de crème dans ce chou. Je reste plutôt mitigé pour cette pâtisserie qui n’était pas mauvaise mais qui ne m’a pas réellement plu. Le gros point positif reste bien évidemment le visuel. Un très beau chou qui nous perd un peu gustativement parlant.

Pâtisserie #2 : Le Paris Brest Noisette (540 xpf) :

Il s’agit tout simplement d’un Paris Brest classique auquel on a ajouté quelques éléments supplémentaires. Celui-ci se compose d’un chou en forme de roue coupé en deux et garni d’une crème praliné mousseline. Le tout joliment décoré d’un craquelin coloré avec de la poudre de cacao si je ne me trompe pas, des noisettes torréfiées et du sucre glace. La pâte à choux était un peu trop sèche à mon goût. Je trouve également que le craquelin au chocolat n’apportait rien de spécial à part de l’amertume à ce dessert. J’ai senti une saveur de coco. Je ne sais pas si c’était voulu mais je pense qu’un craquelin normal aurait totalement fait l’affaire. La crème était onctueuse et bien pochée mais manquait de praliné. Bien qu’elle possédât une très fine couche de praliné pure à l’intérieur, je ne l’ai pas réellement senti. C’était toutefois un bon dessert mais pas assez gourmand pour moi. Je préfère les paris-brest plus simple dans l’aspect mais avec plus de garnitures et bien praliné. Un bon et beau Paris Brest manquant légèrement de gourmandise.

Prix Total pour ces 2 pâtisseries : 1090 xpf

L’avis de mon invité du jour : 

« J’ai commander la noisette qui se compose d’une coque en chocolat en forme de goutte parsemer de poudre d’or. A l’intérieur se trouve un insère praliné pure ainsi qu’une crème légère que j’imagine à la noisette. Je n’ai pas senti de gâteau ou de biscuit à l’intérieur mais le tout était très agréable. C’est un dessert gourmand et addictif pour les amoureux du mélange praliné noisette et chocolat. Un très beau et délicieux dessert chocolaté ! »

Recommandation : On m’a vivement recommandé de goûter aux tartes aux fruits et aux desserts fruités autres que ceux à base de pâte à choux (jugé trop sèche pour la plupart des personnes que j’ai interrogées). En effet je me souviens avoir pris il y a quelques mois de cela une très bonne tarte pistache-fraise.

Bilan global : Une belle pâtisserie qui propose des nouveautés chaque mois mais misant plus sur l’aspect visuel que gustatif (qui reste tout de même correct évidement).

Ma note : 😉

Grille d’évaluation : +/-

Excellent 😀 / Très bon 🙂 / Bon 😉 / Assez bon :/ / A revoir 😦

Pâtisserie

Article fusion n°2 : Les pâtisseries

Dans ce nouvel article fusion, j’ai testé pour vous les 3 nouvelles pâtisseries tendances de Tahiti. Très présentes sur les réseaux sociaux, ces pâtisseries alliant esthétique et goût (d’après certains témoignages) m’ont donné envie de goûter à leurs produits. Pour ce faire, j’ai sélectionné un gâteau dans chacun de ces « spot » (l’un avec de la pâte feuilletée, un autre avec de la pâte sucrée et le dernier avec de la pâte à choux). Voici mon analyse.

NB : Vous retrouverez également les articles entiers de chacune de ces Pâtisseries sur ce site très prochainement.

Bogato

boga

Le mille-feuille Chocolat-vanille  (500 xpf) :

Ce mille-feuille se compose de 2 tranches de pâte feuilletée renfermant deux crèmes montées au chocolat et à la vanille. Le reste de crème au chocolat était poché sur le dessus en guise de décoration. Sa forme rectangulaire, nette et précise m’a bien plu. La pâte était très très bonne c’est-à-dire qu’elle était superbement feuilleté et légèrement caramélisé. La crème vanille, moins présente que la crème chocolat amenait une pointe de douceur au gâteau. Cependant, bien que la décoration soit maligne, je trouve qu’il y avait un peu de trop de crème par rapport au feuilletage. Ce n’est qu’un petit détail car ce mille-feuille au chocolat était vraiment bon. De plus, le goût me rappelait la saveur de la glace à l’italienne choco-vanille de mon enfance. Miam !

Bilan : Un dessert pas trop sucré qui reste très gourmand.

Prix total de ce dessert : 500 xpf

Note : 🙂

La Margoulette gourmande

margou

La Bella Senorita (650 xpf) :

Cette tarte se compose d’une pâte sucrée avec une crème d’amande citronnée, d’une crème pâtissière (ou d’une crème plus légère) à la pistache, surmontée de morceaux de fraises fraîches et de quelques petites brisures de meringues. C’est un dessert qui fonctionne bien car le mélange fruits rouges et pistache est une association gagnante, bien connue des pâtissiers. La pâte était fine et blanche mais ça ne m’a pas trop dérangé car elle était quand même cuite. Le fonçage et la cuisson de cette pâte reste quand même à revoir en ce qui me concerne. La crème d’amande citronnée venait donner un peu plus de mâche à cette tarte et réveiller le tout grâce à la présence de zestes de citron. La crème à la pistache quant à elle avait une texture agréable. On sentait bien ce fruit sec sans qu’il ne soit trop fort en bouche. Il y avait également un bel équilibre entre la fraise et la crème. Il est vrai néanmoins, que j’ai une préférence pour les fraises coupées plus grossièrement mais le tout restait frais et léger. L’ensemble était mignon mais un peu juste en quantité selon moi (par rapport au prix).

Bilan : Une jolie tartelette alliant fraîcheur et légèreté.

Prix total de ce dessert : 650 xpf

Note : 😉

Les rêves de Lucie 

rev

Le Paris Brest Noisette (540 xpf) :

Il s’agit tout simplement d’un Paris Brest classique auquel on a ajouté quelques éléments supplémentaires. Celui-ci se compose d’un chou en forme de roue coupé en deux et garni d’une crème praliné mousseline. Le tout joliment décoré d’un craquelin coloré avec de la poudre de cacao si je ne me trompe pas, des noisettes torréfiées et du sucre glace. La pâte à choux était un peu trop sèche à mon goût. Je trouve également que le craquelin au chocolat n’apportait rien de spécial à part de l’amertume à ce dessert. J’ai senti une saveur de coco. Je ne sais pas si c’était voulu mais je pense qu’un craquelin normal aurait totalement fait l’affaire. La crème était onctueuse et bien pochée mais manquait de praliné. Bien qu’elle possédait une très fine couche de praliné pure à l’intérieur, je ne l’ai pas réellement senti. C’était toutefois un bon dessert mais pas assez gourmand pour moi. Je préfère les paris-brest plus simple dans l’aspect mais avec plus de garnitures et bien praliné.

Bilan : Un bon et beau Paris Brest manquant légèrement de gourmandise.

Prix total de ce dessert : 540 xpf

Note : 😉

Bilan globale : Chacune de ces pâtisseries a son propre style et son propre univers. Certaines comme les Rêves de Lucie et La margoulette gourmande possèdent des gâteaux très visuels et très girly-chics. Bogato est un peu plus carré dans ces créations mais sait rester simple et efficace avec des saveurs qui ravissent le palais. Chaque gâteau est différent c’est pourquoi je vous propose de découvrir prochainement un article plus complet sur ces pâtisseries.

Grille d’évaluation : +/-

Excellent 😀 / Très bon 🙂 / Bon 😉 / Assez bon :/ / A revoir 😦